, ,

PCML : mieux le comprendre pour en tirer partie

Le PCML (Program Call Markup Language), est un document généré par le compilateur pour décrire l’interface de vos programmes ou programmes de service. Il permet d’automatiser l’appel des programmes via Java ou d’autres langages.

En RPGLE,  il existe 2 méthodes pour déclarer des paramètres.

Première solution

En carte C, méthode que l’on trouve encore sur des programmes existants : les paramètres sont considérés comme en entrée/sortie dans le PCML.

C     *entry        plist                                      
C                   parm      Tempin                         10
C                   parm      Tempout                        10

PCML généré :

<pcml version="6.0">                                                      
   <!-- RPG module: TESTPCML  -->                                         
   <!-- created: 2018-03-14-09.22.22 -->                                  
   <!-- source: BERTHOIN/QRPGLESRC(TESTPCML) -->                          
   <!-- 2 -->                                                             
   <program name="TESTPCML" entrypoint="TESTPCML">                        
      <data name="TEMPIN" type="char" length="10" usage="inputoutput" />        
      <data name="TEMPOUT" type="char" length="10" usage="inputoutput" /> 
   </program>                                                             
</pcml>

Deuxième solution

En les prototypant soit en carte D soit en format full free.
On peut jouer en indiquant « const » sur les paramètres en entrée, ils seront bien uniquement en input dans le PCML.
Mais les autres paramètres resteront en entrée/sortie :

 D                 PI                        
 DTempin                         10    const 
 DTempout                        10         

ou

dcl-pi *n ;                  
  Tempin char(10) const ; 
  Tempout char(10) ;      
end-pi;  

PCML généré :

<pcml version="6.0">                                                      
   <!-- RPG module: TESTPCML  -->                                         
   <!-- created: 2018-03-14-09.22.22 -->                                  
   <!-- source: BERTHOIN/QRPGLESRC(TESTPCML) -->                          
   <!-- 2 -->                                                             
   <program name="TESTPCML" entrypoint="TESTPCML">                        
      <data name="TEMPIN" type="char" length="10" usage="input" />        
      <data name="TEMPOUT" type="char" length="10" usage="inputoutput" /> 
   </program>                                                             
</pcml>                                                               

En CBLLE, il existe une seule solution pour déclarer les paramètres

LINKAGE SECTION.                                                      
01 TEMPIN PIC X(10).                                                             
01 TEMPOUT PIC X(10).        
…                                               
PROCEDURE DIVISION USING TEMPIN  TEMPOUT.

Et les paramètres sont en entrée/sortie ….

 

 

Lors de la publication par l’interface web, on peut ajuster ces paramètres. Le plus souvent, en entrée ou en sortie, pour générer un WSDL efficace :

 

PCML obtenu après modification par l’outil de déploiement :

<pcml version="6.0">                                                      
   <!-- RPG module: TESTPCML  -->                                         
   <!-- created: 2018-03-14-09.22.22 -->                                  
   <!-- source: BERTHOIN/QRPGLESRC(TESTPCML) -->                          
   <!-- 2 -->                                                             
   <program name="TESTPCML" entrypoint="TESTPCML">                        
      <data name="TEMPIN" type="char" length="10" usage="input" />        
      <data name="TEMPOUT" type="char" length="10" usage="output" /> 
   </program>                                                             
</pcml>

 

La complexité intervient, dans le cas où l’on veut bypasser l’interface web, pour automatiser des déploiements en utilisant les scripts SH.
Nos outils permettent la modification du PCML sans intervention manuelle. Pour cela, il vous faudra générer le fichier PCML dans un fichier IFS, celui généré dans le module n’étant pas modifiable :

 CRTBNDRPG PGM(BERTHOIN/TESTPCML) 
           SRCFILE(BERTHOIN/QRPGLESRC) 
           PGMINFO(*PCML *STMF) 
           INFOSTMF('/home/PLB/testpcml.pcml')

Ces options ne peuvent pas être intégrés dans vos cartes H ou CTL-OPT

Vous devrez modifier le type de vos paramètres et indiquer votre fichier STMF dans la publication du webservice :

installWebService.sh                                               
   ...         
   -pcml '/home/PLB/testpcml_modifie.pcml'

 

 

Versions

PCML a subi quelques évolutions il en est actuellement la version 7 depuis fin 2017. La version usuelle est toujours la 6 aujourd’hui. Cette dernière est indiquée dans le tag PCML :

<pcml version="6.0">

 

Les principales évolutions

  • PCML version 2.0 or higher
    « entrypoint »
    « passby »
    « returnvalue »

 

  • PCML version 3.0 or higher
    « bidistringtype »
    « threadsafe »

 

  • PCML version 4.0 or higher
    « chartype »
    « epccsid »
    « trim »

 

  • PCML version 6.0 or higher
    « dateformat »
    « dateseparator »
    « timeformat »
    « timeseparator »

 

  • PCML version 7.0 or higher
    « varchar »

Remarque :

Vous n’obtenez pas la même syntaxe si vous générez directement le programme.

CRTBNDRPG ...

<program name="TESTPCML" path="/QSYS.LIB/BERTHOIN.LIB/TESTPCML.PGM"

ou si vous générez d’abord le module

CRTRPGMOD ...

<program name="TESTPCML" entrypoint="TESTPCML">

Soit pour un module

<pcml version="6.0">                                                     
   <!-- RPG module: TESTPCML  -->                                        
   <!-- created: 2018-03-14-09.22.22 -->                                 
   <!-- 2 -->                                                             
   <program name="TESTPCML" entrypoint="TESTPCML">                       
   ...
</pcml>

et pour un programme

<pcml version="6.0">                                                     
   <!-- RPG module: TESTPCML  -->                                        
   <!-- created: 2018-03-14-09.22.22 -->                                 
   <!-- source: BERTHOIN/QRPGLESRC(TESTPCML) -->                         
   <!-- 1 -->
   ...
</pcml>

 

 

La version par défaut est PCML 6, pour utiliser la version 7, vous devez le spécifier explicitement.

De plus, cela nécessite : PTF SI66150 (7.3) ou SI66149 (7.2) du 10/11/2017.

 

Pour l’utiliser

  • Soit par une variable d’environnement
  ADDENVVAR ENVVAR(QIBM_RPG_PCML_VERSION) VALUE(7.0) LEVEL(*SYS)
  • Soit par CTL-OPT
  ctl-opt pgminfo(*pcml:*module:*dclcase:*v7) ;

 

La différence V6/V7 porte sur la gestion des VARCHAR

V6 : VARCHAR considéré comme une DS

<struct name="STRIN" usage="input">
   <data name="length" type="int" length="2" precision="16" usage="inherit" />
   <data name="string" type="char" length="length" usage="inherit" />
</struct>

 

V7 : supporté nativement via le type « varchar »

<data name="STRIN" type="varchar" length="25" usage="input" />

 

Cet article est le premier d’une série à suivre sur le PCML, rendez-vous très vite !

,

Access Solutions 1.1.7.3

La dernière version de ACS, 1.1.7.3 disponible depuis le 12 février 2018, apporte un certain nombre d’évolutions comme documenté ici par IBM :

 

En images, le résumé des nouveautés.

 

Base de données

Exécution de script SQL

Il est maintenant possible de personnaliser la bordure de la fenêtre. Très pratique quand vous ouvrez des sessions sur de multiples systèmes et/ou avec de multiples utilisateurs :

Gestion des journaux

Des options supplémentaires. A noter que la modification des droits est permise

Visual Explain

Le détail des option d’affichage est rappelé en dessous du graphique, avec reprise des codes couleurs.

Téléchargement des spoules

Choix de l’emplacement possible dans le fenêtre de téléchargement et plus uniquement dans les préférences globales.

 

IFS

Affichage du contenu avec gestion correcte des cssid

Affichage des droits

Non modifiable !

 

A très vite pour les prochaines évolutions.

,

Compiler les sources CL depuis l’IFS

La TR4 de la 7.3, ou la TR8 de le 7.2, apporte une petite modification aux commandes

  • CRTBNDCL
  • CRTCLMOD
  • INCLUDE

Ces commandes supportent désormais le paramètre SRCSTMF : compilation d’un CL dont le source est dans l’IFS, comme le font les commandes CRTBNDRPG et CRTRPGMOD actuellement.

L’évolution peut paraître anecdotique, mais elle permet une meilleure intégration des développement Open Source, basés sur Git ou autres gestionnaires externes de sources.

 

Vous devez installer la PTF 5700SS1 SI66797 (7.3) afin de disposer de cette fonctionnalité.

 

Exemple :

Concrètement, le source est copié dans un fichier de QTEMP avant d’être compilé de façon classique :

 

Si vous utilisez des INCLUDE, cette commande est également modifiée, et vous avez la possibilité d’indiquer un répertoire contenant vos sources dans l’IFS.

 

Une remarque concernant l’intégration dans RDi :

  • impossible de compiler depuis l’IFS directement, il vous faut définir une action utilisateur (comme pour le RPGLE)
  • je vous conseille de modifier le formatage automatique de code CL pour ne pas dépasser 80 colonnes (le compilateur tronque à 80 caractères)

 

Nul doute que cette fonctionnalité va permettre rapidement l’adoption de l’IFS. D’autres alternatives existent déjà, principalement dans le projet Open Source OSSILE https://github.com/OSSILE/OSSILE/tree/master/main/crtfrmstmf. Ce dernier garde tout son sens pour compiler depuis l’IFS n’importe quel source pour lequel le compilateur ne propose que les fichiers sources classiques (DSPF, …).