, 5 choses à savoir sur le Reclaim Storage

1) Pourquoi faire un Reclaim storage


Pour corriger des erreurs sur des ressources, suite à des arrets intempestifs ou des dsyfonctionnements :
Les objets de QSYS
Les fichiers de l’IFS
Le catalogue Base de données

C’est la commande RCLSTG, elle nécessite de passer le système en mode restreint

2) Date du dernier reclaim storage


Elle est indiquée dans la dtaara QRCLSTG de QUSRSYS
DSPDTAARA DTAARA(QRCLSTG)
position 1 date au format CYYMMDD
vous pouvez visualiser la date de dernière execution par SQL

SELECT CASE

substr(DATA_AREA_VALUE , 1 , 1) WHEN ‘1’
THEN
substr(DATA_AREA_VALUE , 6 , 2) concat ‘:’ concat
substr(DATA_AREA_VALUE , 4 , 2) concat ‘:20’ concat
substr(DATA_AREA_VALUE , 2 , 2)
ELSE ’01:01:2001′
END
as datrclstg FROM QSYS2.DATA_AREA_INFO
WHERE DATA_AREA_LIBRARY = ‘QUSRSYS’
and DATA_AREA_NAME = ‘QRCLSTG’

3) Estimer le temps d’exécution


RCLSTG ESTIMATE(*YES)

Se base sur les informations contenues dans la dtaara QRCLSTG, si vous n’en avez pas exécuté , vous avez rien

En gros vous pouvez estimer à minimum 1 heure

4) Voici ce qui est à vérifier après exécutions


Les objets sans propriétaires
WRKOBJOWN QDFTOWN
Les objets endommagés
dans QSYS
DSPLIB LIB(QRCL)
Dans L’IFS
WRKLNK OBJ(‘/QOpenSys/QReclaim’)
WRKLNK OBJ(‘/QReclaim’)

5) Avant de faire un RCLSTG


Vous avez certaines commandes qui peuvent permettre de corriger des erreurs sans être en mode restreint

Sur les bibliothèques
RCLLIB

sur l’IFS
RCLLNK
RCLDLO

Sur la base de données
RCLDBXREF

Conclusion :

Même s’il est difficile de donner une fréquence, nous en conseillons un par an ..
et dans tous les cas il est recommandé d’en faire un avant une montée de version

Un lien à connaitre

https://www.ibm.com/support/pages/overview-rclstg-comma