, , Base64 en SQL avec les nouvelles fonctions de QSYS2 !

La 7.4 TR5 (et 7.3 TR11) ont apportées de nouvelles fonctions http dans QSYS2 en remplacement de celles fournies dans SYSTOOLS (cf https://www.volubis.fr/Pausecaf/PAUSECAF88.html).

Dans le même temps, nous avons droit à un refresh des fonctions utilitaires.

Parlons donc de l’encodage/décodage base64 !

Différences entre les fonctions fournies :

Les fonctions n’ont pas le même nom pour éviter toute ambiguïté :

Dans SYSTOOLS : BASE64ENCODE et BASE64DECODE

Dans QSYS2 : BASE64_ENCODE et BASE64_DECODE

L’implémentation des nouvelles fonctions (QSYS2) est basée sur Axis (en C natif), contrairement aux fonctions historiques de SYSTOLLS en Java. L’empreinte mémoire est donc bien meilleure avec les fonctions de QSYS2.

Surtout, les paramètres diffèrent : dans la version SYSTOOLS, la taille des paramètres est très limitée, et nous sommes donc sur du VARCHAR jusqu’à 4Ko maximum encodé. Les nouvelles versions utilisent des CLOB et BLOB jusqu’à 2Go !

Usages

Données caractères

On utilise régulièrement l’encodage base64 pour transmettre une authentification par profil/mot de passe, par exemple une authentification http basic.

Les deux fonctions renvoient bien sur le même résultat :

Si vous utilisez un convertisseur en ligne, vous n’obtenez pas le même résultat :

Par exemple sur https://simplycalc.com/base64-encode.php :

La raison est simple : l’encodage base64 a pour objectif d’exprimer sous forme de caractères une donnée binaire. Le paramètre en entrée de fonctions QSYS2.BASE64_ENCODE et SYSTOOLS.BASE64ENCODE Sont donc un BLOB (Binary Large Object) ou un VARCHAR avec CCSID 65535 (signifie pas de conversion).

La chaine de caractères ‘toto’ est donc transmise ici en EBCDIC et c’est la valeur binaire correspondante qui est encodée en base64.

Pour être conforme au standard : convertissez les chaines de caractères en UTF-8 :

Pour décoder des données, on utilise SYSTOOLS.BASE64DECODE et QSYS2.BASE64_DECODE :

Le résultat affiché diffère.

La aussi c’est un effet de bord du changement de type de paramètre, ET de la configuration de ACS :

La fonction de SYSTOOLS étant en VARCHAR, elle est interprétée dans le CCSID du travail. La fonction de QSYS2 renvoyant un BLOB, il n’y a pas de conversion directe possible en caractères.

La valeur binaire renvoyée est bien la même. Si l’on teste en passant par un fichier :

Données binaires

L’objectif premier est tout de même de pouvoir travailler sur des valeurs binaires.

On utilise une image sur l’IFS en tant que donnée binaire à encoder. L’image fait 158Ko, une valeur très raisonnable.

Pour faciliter la démonstration, on travaille étape par étape avec des variables SQL.

Pour lire le fichier image en binaire :

Script de test :

Les résultats semblent concordants :

Mais :

C’est le problème de la longueur des paramètres des fonctions de SYSTOOLS !

Dans l’historique :

On a un SqlCode à 0 mais un SqlState en classe ‘01’ !

On décode notre image :

Les fichiers d’origine et le fichier encodé/décodé sont bien identiques !

Les nouvelles fonctions, au-delà de l’implémentation en C, nous apportent la possibilité d’encoder et décoder des « documents » (image, pdf …à) en base64. Très utile pour faire transiter des informations binaires dans nos web services par exemple !

Et la limite à 2Go semble raisonnable.